12 mars 2007

Ce n'est Rien juste qu'une Petite Mort...



C'est dans cette chambre, à cette heure-ci, quand le jour se mêle alors au tissu noir de la nuit, que j'aurais pu mourir. M'enfermer dans cet espace clos, réduit et insalubre, juste parce que toi, tu étais là. Tu étais là, couchée, à demi-nue et enveloppée dans les draps plissés et humides. J'aurais voulu rester ici, pour l'éternité, passer ma vie à contempler les infinies contours de ton corps que la faible lueur du dehors me permettait de distinguer. Les apprendre, par coeur, les toucher du bout des yeux, et pouvoir te dessiner sans erreur, dans l'infini rien de mon esprit. Sans papier, ni crayon, pouvoir simplement m'ennivrer de ton image, à jamais. Tu sais, j'aurais voulu ne jamais détacher mon regard du satin de ta peau encore perlée. J'aurais pu mourir, ici, maintenant, avec toi. D'une si belle petite mort. Tu sais, j'aurais voulu mourir, après toi. J'aurais voulu mourir, avec toi. Mais le tissu s'estompe, il émet un doux chuchotement sur la douceur de ton corps. Ton corps qui se réveille, qui se lève, qui regarde l'heure et qui s'en va.
"C'était génial"
Ce corps qui se rhabille en descendant les escaliers, trop pressé pour attendre l'ascenceur. Le mien, transi, encore engourdi de la beauté envolée et subjugué de l'envol. Mort dans son lyrisme le plus profond.

[Tu me tues, tu me fais du bien].



Lou Reed - Withe Light/White Heat


Posté par PsychobillyBitch à 22:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ce n'est Rien juste qu'une Petite Mort...

Nouveau commentaire